François Champsaur

Graduated from the Ecole Supérieure des Beaux Arts in Marseille and the National School of Decorative Arts (ENSAD), François Champsaur founded his own interior design agency in 1996. From his first projects, he tackled his projects of interior architecture such as the realization of its furniture with the desire to build spaces and volumes nourished with meaning, in line with a contemporary art of living.

He has carried out the transformation of luxury hotels such as the Hotel Manapany in St Barthélémy, the Royal Evian on the shores of Lake Geneva, the Hotel Bailli de Suffren in Rayol-Canadel, the Hotel Vernet, the Metropolitan, and the ‘Hôtel du Ministère in Paris, as well as numerous residences for individuals and art collectors. From the arrangement of small spaces like the Café Ineko, rue des Gravilliers to XXL projects or the future hotel project of Ian Shrager in Madrid, with the architect John Pawson, his achievements seek to reveal a greater osmosis between the building and the human.

Today, he likes to say that he is fond of the « imperfect » to explain his philosophy strongly inspired by the simplicity and the well-thought-out handcrafting of vernacular architecture. A supporter of a new model of thought and construction, he wishes to give back meaning to space and support change by moving away from industrial design, remaining faithful to what he has always loved: nature, light, local materials, clean lines.

Diplômé de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Marseille et de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD), François Champsaur fonde sa propre agence d’architecture d’intérieur en 1996. Dès ses premières réalisations, il aborde ses projets d’architecture intérieure comme la réalisation de son mobilier avec la volonté de construire des espaces et des volumes nourris de sens, en adéquation avec un art de vivre contemporain.

Il a réalisé la transformation d’hôtels de luxe tels que l’Hôtel Manapany à St Barthélémy, le Royal Evian au bord du lac Léman, l’hôtel Bailli de Suffren le Rayol-Canadel, l’Hôtel Vernet, le Métropolitan, et l’Hôtel du Ministère à Paris, ainsi que de nombreuses résidences pour des particuliers et des collectionneurs d’art. De l’agencement de petits espaces comme le Café Ineko, rue des Gravilliers aux projets XXL, comme le futur projet hôtelier de Ian Schrager à Madrid, avec l’architecte John Pawson, ses réalisations cherchent à révéler une plus grande osmose entre le bâti et l’humain.

Aujourd’hui, il aime dire qu’il est amateur de « l’imparfait » pour expliquer sa philosophie fortement inspirée de la simplicité et du façonnage artisanal bien pensé de l’architecture vernaculaire. Partisan d’un nouveau modèle de pensée et de construction, il souhaite redonner du sens à l’espace et accompagner le changement en s’éloignant du design industriel, restant fidèle à ce qu’il aime depuis toujours : la nature, la lumière, les matériaux locaux, les lignes épurées.

champsaur.com